À propos de la Journée mondiale du diabète

14 novembre

En savoir plus sur la Journée mondiale du diabète

Prévenir le diabète
Plus de 50% des cas de
diabète de type 2

sont évitables

Prévenir le diabète de type 2

Test2Prevent homescreen FR

Un certain nombre de facteurs influent sur l’apparition du diabète de type 2, mais il est évident que les comportements les plus influents sont les comportements liés au mode de vie, généralement associés à l’urbanisation. Ceux-ci comprennent la consommation d’aliments malsains et de modes de vie inactifs avec un comportement sédentaire. Des essais contrôlés randomisés menés dans différentes régions du monde, notamment en Finlande, aux États-Unis, en Chine et en Inde, ont montré qu’une modification du mode de vie liée à l’activité physique et / ou à une alimentation saine peut retarder ou prévenir l’apparition du diabète de type 2.

Les modes de vie modernes se caractérisent par une inactivité physique et de longues périodes de sédentarité. Les interventions communautaires peuvent toucher les individus et les familles par le biais de campagnes de sensibilisation et d’éducation et encourager l’activité physique à l’école et en dehors de l’école et sur le lieu de travail. La FID recommande une activité physique au moins trois à cinq jours par semaine, pendant au moins 30 à 45 minutes.

Facteurs de risque de diabète de type 2

Plusieurs facteurs de risque ont été associés au diabète de type 2, notamment:

  • Antécédents familiaux de diabète
  • Surpoids
  • Mauvaise habitudes alimentaires
  • Inactivité physique
  • L’âge croissant
  • Hypertension artérielle
  • Ethnicité
  • Intolérance au glucose (IGT)*
  • Antécédents de diabète gestationnel
  • Mauvaise nutrition pendant la grossesse

*L’intolérance au glucose est une catégorie de glycémie supérieure à la normale, mais inférieure au seuil de diagnostic du diabète.

Les changements de régime alimentaire et d’activité physique liés au développement rapide et à l’urbanisation ont entraîné une forte augmentation du nombre de personnes développant un diabète.

Les femmes enceintes en surpoids, chez lesquelles on a diagnostiqué une IGT ou qui ont des antécédents familiaux de diabète courent toutes un risque accru de développer le diabète gestationnel. En outre, le fait d’avoir déjà été diagnostiqué avec un diabète gestationnel ou d’appartenir à certains groupes ethniques expose les femmes à un risque accru de développer un diabète gestationnel.

Découvrez votre risque de diabète de type 2

Les questionnaires brefs sont des moyens simples, pratiques et peu coûteux d’identifier rapidement les personnes susceptibles de présenter un risque plus élevé de diabète de type 2 et qui ont besoin que leur niveau de risque soit étudié davantage.

Le formulaire finlandais d’évaluation du risque de diabète de type 2, élaboré en 2001, est un exemple de questionnaire efficace pouvant servir de base à l’élaboration de questionnaires nationaux prenant en compte les facteurs locaux. Il comporte huit questions notées, le score total du test fournissant une mesure de probabilité de développer un diabète de type 2 au cours des 10 années suivantes. Le verso du formulaire contient de brefs conseils sur ce que le répondant peut faire pour réduire le risque de développer la maladie et sur la nécessité de demander conseil ou de subir un examen clinique. Le test ne prend que quelques minutes et peut être effectué en ligne, dans les pharmacies ou lors d’activités de sensibilisation.

La FID a développé un test d’évaluation en ligne qui se se base sur le Finnish Diabetes Risk Score (FINDRISC) développé par Adj. Prof Jaana Lindstrom et Prof. Jaakko Tuomilehto du National Institute for Health and Welfare, Helsinki, Finlande.

Recommandations de la FID pour un régime alimentaire sain pour la population en général

  • Choisir de l’eau, du café ou du thé plutôt que des jus de fruits, des sodas ou d’autres boissons sucrées
  • Consommez au moins trois portions de légumes par jour, y compris des légumes à feuilles vertes
  • Consommez jusqu’à trois portions de fruits frais chaque jour.
  • Choisir des noix, un fruit frais ou un yaourt non sucré pour une collation
  • Limiter la consommation d’alcool à un maximum de deux consommations standard par jour
  • Choisir des coupes maigres de viande blanche, de volaille ou de fruits de mer au lieu d’une viande rouge ou transformée
  • Choisir du beurre de cacahuète à la place de prendre de la pâte à tartiner ou de la confiture
  • Choisissez du pain, du riz ou des pâtes de grains entiers plutôt que du pain blanc, du riz ou des pâtes
  • Choisir des graisses insaturées (huile d’olive, huile de canola, huile de maïs ou huile de tournesol) plutôt que des graisses saturées (beurre, ghee, graisses animales, huile de noix de coco ou de palme)

La consommation d’aliments riches en sucre, en particulier de boissons sucrées, constitue une menace particulière pour le diabète de type 2. En 2014, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié de nouvelles recommandations visant à limiter la consommation de sucre. La FID soutient pleinement ces recommandations et a publié en conséquence le Cadre d’action de la FID sur le sucre.

Partenaires officiels